Split /M. Night Shyamalan / 2017

Le Mal est « celui qui divise », « celui qui est divisé ». C’est le sens du titre du nouveau film de Shyamalan. Un titre court mais lourd de significations. Un titre qui sonne avec une gravité inattendue dans l’univers du cinéaste indien…
Cela faisait longtemps que le réalisateur indien n’avait pas réalisé un film aussi excellent ! Il fait même une sorte de rupture de style. On ne retrouve pas les habituels mouvements de caméra, lents, esthétisants, portés sur le surnaturel de ces oeuvres précédentes. Il s’agit d’un film brut, assez épuré, psychologiquement violent qui laisse une empreinte forte (même au sortir de la salle). Bien sûr, il y a au centre la performance hors du commun de James McAvoy. Mais par dessus tout, il y a un scénario original que Shyamalan a inventé, écrit lui-même et qui donne un film à marquer d’une pierre blanche dans le genre du cinéma d’épouvante. Des plans impeccables et inventifs peuvent rappeler Psychose ou Shinning que l’on a parfois en tête pendant la projection. Le film fait une plongée dans les déréglements profonds d’une psyché humaine pour le moins dérangée !
1376534

James McAvoy / Copyright Universal Pictures International France

Le résultat est marquant côté spectateur : on éprouve de l’effroi et une angoisse grandissante. Très destabilisant, le film surprend et nous pousse dans nos retranchements. S’il se démarque des autres films d’épouvante, c’est à cause de sa dimension symbolique et son discours engagé, perceptibles au fur et à mesure que progresse le récit. A travers l’exploration de la figure de la folie, Split amène à s’interroger sur son contexte : un dérèglement de l’humanité, la perte d’innocence, la violence croissante de notre société, quelque chose de cassé… Des indicateurs, eux, tout à fait réels. Au-delà du film de genre donc, sa haute portée sociale, politique et même spirituelle permet d’aborder la question du Mal, tout en rappelant astucieusement que son sens premier signifie « celui qui divise », « celui qui est divisé ». Il s’agit d’ailleurs du titre du film. Un titre court mais lourd de significations. Un titre qui sonne avec une gravité inattendue dans l’univers de Shyamalan…
http://www.universalpictures.fr/film/split

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s