Star Wars : épisode III La Revanche des Sith / Georges Lucas / 2005

Star Wars : Episode III - La Revanche des Sith : Affiche Ewan McGregor, Frank Oz, Hayden Christensen, Ian McDiarmid, Natalie Portman

Star Wars : Episode III – La Revanche des Sith : Affiche Ewan McGregor, Frank Oz, Hayden Christensen, Ian McDiarmid, Natalie Portman © Lucasfilm Ltd.


La force est revenue chez Lucas Film! Clef de toute la saga, « La Revanche des Sith » renoue un peu avec la magie de la première trilogie, malgré les excès du numérique. Le film invite surtout à  se replonger dans les débuts de la saga…en attendant sa reprise par J.J. Abrams.

Depuis que G. Lucas avait repris la série Star Wars nouvelle génération, on s’ennuyait. Trop pompeux, trop sérieux, trop parfait… Ce troisième épisode se devait donc d’être réussi puisque c’est celui qui vient clore la série des 6 films de la saga. Heureusement pour tous les fans, le défi est relevé et cet épisode déçoit moins que les autres. Il constitue même l’un des meilleurs avec l’Empire contre-attaque. Un des meilleurs films de toute la série car il en est la clef… Il s’agit de la charnière entre la première et la deuxième trilogie. Le film éclaire toute la saga. Il faut dire que l’histoire tragique s’y prêtait. Nous découvrons dans cet épisode pourquoi Anakin Skywalker, jeune Jedi, devient l’apprenti de Dark Sidious, l’empereur des Sith. Puis comment il devient Darth Vador. Nous connaissons enfin l’enjeu de Star wars, pourquoi il existe une guerre entre les Sith et les Jedi.
A la différence des deux premiers épisodes qui étaient trop linéaires, celui-ci présente un montage complexe et plus fourni, surtout plus rythmé. Les effets visuels numériques restent spectaculaires mais excessifs.  Ici le petit plus ce sont tous les détails en arrière plan (lors des combats au sabre laser par exemple), les clins d’œil, le particulier qui vient s’ajouter à la grande scène (durant la première scène de combat spatial, les mini robots destructeurs de circuits qui se collent au vaisseau d’Obi Wan par exemple). La partition de John Williams a su se renouveler et sert habilement le film en lui donnant le souffle tragique dont il a besoin. Bref la magie est au rendez-vous pour tous les fans qui pourront remarquer aussi de quelle manière habile G. Lucas a du progressivement faire le passage du look des trois premiers épisodes aux trois derniers. En effet les décors et les moyens n’étant pas les mêmes dans les années 80 qu’aujourd’hui il a fallu petit à petit amener le fan à s’acheminer vers l’univers de l’épisode I sans choquer son œil averti. Jonction entre deux époques réalisée sans faute de goût!

Georges Lucas et Anthony Daniels sur le tournage de Star Wars III

Georges Lucas et Anthony Daniels sur le tournage de Star Wars III © Lucasfilm Ltd.

L’histoire de cet épisode III passionnera le fan et peut être le moins fan … Lucas y aborde de grands thèmes dramatiques : l’obsession du pouvoir, la manipulation des esprits, l’aveuglement politique. Le film montre comment se décline l’art de la politique qui s’étend de la diplomatie à la guerre puis cet instant tragique et basculant où les mots se transforment en agression physique quand le dialogue n’est plus possible. Combats des esprits et des corps se mêlent dans cette lutte prophétique entre Jedi et Sith. Au centre de la guerre, le personnage d’Anakin parcourt tout le film avec sa chute progressive du côté obscur, qui le fera devenir Darth Vador, figure du Mal absolu. Personnage faible et perdu à cause de la souffrance, il est manipulé par Dark Sidious qui lui promet de découvrir le secret du Bien et du Mal et de maîtriser la vie. Ni plus ni moins le péché originel de la Genèse avec le fameux fruit interdit. La fin du film particulièrement dense présente de beaux moments, notamment la naissance de Dath Vador et la naissance de Luc et Leia mis en parallèle par le montage. D’un côté Amidala meurt en accouchant de ses jumeaux et de l’autre Anakin « meurt » pour prendre le masque de Vador. Deux images de naissance et de sacrifice mais inversées. L’une pour le don de la vie, l’autre pour le refus et la mort.

La manipulation d'Anakin par l'Empereur Palpatine

La manipulation d’Anakin par l’Empereur Palpatine © Lucasfilm Ltd.

Enfin ultime qualité de cet épisode III : celui de nous faire redécouvrir toute la saga sous un autre angle. Nous connaissons maintenant bien les personnages, leur passé et leur futur ainsi que les ressorts de l’histoire. Une lumière nouvelle apportée à la guerre des étoiles qui donne envie de se replonger sans attendre dans les anciens épisodes de la trilogie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s